mai 22, 2013

La conférence Microsoft XBox One

A 19h00 hier soir se déroulait, comme chacun le sait, la fameuse conférence Microsoft visant à présenter la future console de salon de la firme de Redmont. Sony ayant tiré en premier en annonçant officiellement sa PS4 dans une conférence calamiteuse le 20 février dernier, Microsoft était évidemment attendu au tournant à plusieurs égards (à commencer par moi).

microsoft-xbox-one-photo-cnet

Au sortir de l’heure de conférence et à chaud, ce sont trois choses qui prédominent mes sentiments : excitation, frustration, et espoir. J’y reviendrai.

Au lendemain, après digestion des infos et compléments d’informations, ce n’est plus qu’une seule chose qui reste : expectative.

 

Je m’explique, concernant mes premières impressions.

Excitation, donc, parce qu’a contrario de Sony, Crosoft a au moins présenté la console « pour de vrai ». On a pu voir le design de la machine et sa manette. Excitation, parce que 15 exclus annoncées sur la première année d’exploitation de la machine. Excitation, parce que nouvelle franchise Remedy partiellement dévoilée. Et enfin excitation, parce que « Halo » continuant son petit bonhomme de chemin dans le cross-media, avec un rapport avec SPIELBERG.

quantum_break_0-580x322

Frustration, parce qu’au final la conférence s’est déroulée exactement comme je l’avais imaginée, à savoir une grosse partie dédiée à la télévision, à Kinect, à la reconnaissance vocale. Bref, à tout ce qui n’est pas du jeu vidéo, mais c’était parfaitement prévisible. Rappelons tout de même que Microsoft N’EST PAS un fabricant ni un créateur de jeux vidéo, et que sa volonté à peine voilée depuis plusieurs années est tout de même de généraliser leur système d’exploitation INFORMATIQUE sur TOUS les supports possibles, et ainsi s’installer tranquillement dans votre salon, élargissant leur emprise sur VOTRE domicile. Frustration, parce que malgré quelques belles séquences et une grosse surprise venant de Remedy, on a finalement eu peu de jeux vidéo, avec du très attendu « Forza 5 » et un final très décevant (mais c’est très subjectif) sur le prochain « Call of ». Frustration, parce que J’EN VOULAIS PLUS !!! Une seule heure de conférence, Microsoft voulait de toute évidence seulement gentiment teaser.

Espoir, finalement, parce qu’à presque tous les niveaux, la conférence était supérieure à celle de Sony, soporifique, trop longue, et chiche en révélations vraiment percutantes.

 

En ce 22 mai néanmoins, avec un peu de recul et quelques bribes d’informations supplémentaires lues ici et là sur le net, le sentiment est moins enthousiaste me concernant. Je reste catégorique quant au fait que la conférence Microsoft était supérieure en tout point à celle de Sony. Cependant, la gueule de bois liée aux dizaines de minutes passées sur les services télé, communications (avec Skype) et Kinect est sévère. C’est dans la directe lignée de ce qu’a amorcé Crosoft avec la première version de Kinect puis ses services Windows Phone et Surface, mais j’avais espoir que la sortie d’une nouvelle console les remotiverait à remettre le jeu en avant. Vain espoir, donc. Même si le fabricant a assuré que l’E3 serait vraiment placé sous le signe du jeu avant tout.

Je n’ai pu également m’empêcher de penser que passer à peine quelques secondes sur les specs techniques de la bête (finalement quasi similaires à celles de la PS4 à quelques éléments près) était une jolie façon d’envoyer le gamer se faire foutre. Comme si la puissance théorique et concrète de la console n’était qu’anecdotique, alors que chacun sait que c’est l’une des choses, en plus d’un line-up fort (des JEUX, donc…), qui fera se vendre une machine en day-1 auprès des GAMERS, justement…

Reste en plus la question éternelle du jeu d’occasion. Tout le monde sait que les constructeurs ne voient pas l’occaz’ d’un bon œil, Microsoft en tête. Et les rumeurs de l’impossibilité de la lecture des jeux achetés en seconde main concernant la Xbox One étaient fortes. Les déclarations d’aujourd’hui tempèrent quelques peu des rumeurs, mais ne rassurent pas pour autant, puisqu’il serait question de l’obligation d’installer les jeux sur le disque dur de la console pour les lier à son compte, comme cela se fait sur PC. Exit la rétrocompatibilité avec les jeux 360 qui plus est, ainsi que la récupération des jeux téléchargés via XBLA…

 

Au final, l’expectative prédomine donc, car il y a encore beaucoup de zones d’ombre, et que l’E3 sera déterminant concernant le désaveu ou l’espoir préservé pour la prochaine Xbox.

e3-2013-annonce-ps4-xbox-720

Je conclurai en disant que, même si Microsoft a clairement dominé Sony dans la forme de conférences initialement identiques dans les intentions, le grand gagnant reste… Nintendo ! Eh oui ! Loin de cette bataille d’annonces pas franchement folichonnes, le seul à proposer des choses concrètes et à annoncer des projets ambitieux, c’est encore l’éditeur japonais, qui risque, comme à chaque génération de machines, de sortir son épingle du jeu en refusant la confrontation frontale.

Les mois à venir risquent d’être excitants. Et j’y reviendrai régulièrement au fil de chroniques plus ou moins longues, évidemment.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Please type the characters of this captcha image in the input box